Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
FOduCPA.over-blog.com

Le prélèvement a la source : individualisation, inégalités, employeur Big Brother, fusion Impôt sur le revenu-CSG

22 Novembre 2016, 16:49pm

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Le prélèvement a la source : individualisation, inégalités, employeur Big Brother, fusion Impôt sur le revenu-CSG

 

Article phare du projet de loi de finances 2017, le prélèvement à la source a été voté dans des conditions compliquées à l’image du refus quasi unanime qu’il génère.

Force Ouvrière a toujours été opposée à cette réforme qui complexifie le recouvrement de l’impôt sur le revenu ainsi que la relation du contribuable à l’administration fiscale et à l’impôt. Les bénéfices réels de cette mesure sont en réalité nuls alors que les risques sont à la fois multiples et importants, qu’il s’agisse des risques de perte de recettes fiscales ou encore des conséquences dans la relation salariale et la confidentialité de données personnelles du salarié. A contrario, des solutions simples, qui ne nécessitaient pas de réforme d’ampleur, étaient parfaitement envisageables pour améliorer la fameuse « contemporanéité » de l’impôt.

Alors que cette réforme s’apparente à un transfert, et donc une forme de privatisation, de la mission recouvrement de l’administration fiscale vers les entreprises, il est également clair qu’elle s’accompagnera de nouvelles suppressions d’emplois au sein de la DGFIP.

Pour FO, cette évolution est non seulement un gâchis au vu de la qualité du système existant mais c’est aussi une erreur qui fait peser des risques importants sur les recettes fiscales et au-delà sur le consentement à l’impôt.

Une telle complexité ne peut, dès lors, que cacher un objectif : la fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu et fragiliser ainsi encore un peu plus le financement de la protection sociale collective. Quand la source est mauvaise, ce qui en sort l’est aussi.

Voir les commentaires

Force Ouvrière sera signataire de l’avenant de reconduction du Contrat de Sécurisation Professionnelle

22 Novembre 2016, 10:51am

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Force Ouvrière sera signataire de l’avenant de reconduction du Contrat de Sécurisation Professionnelle

Le Bureau Confédéral de Force Ouvrière a décidé que son organisation serait signataire de l’avenant de reconduction de la convention relative au contrat de sécurisation professionnelle.

Les premiers résultats de la convention du 26 janvier 2016, sont pour le bureau confédéral encourageants (amélioration du taux de sortie pour reprise d’activité et accélération des sorties pour reprises d’emploi durables). Toutefois, étant donné le manque de recul afin de tirer toutes les conclusions qui s’imposent sur cette convention, le Bureau confédéral a estimé que cette dernière devait être reconduite pour une durée de 18 mois

Voir les commentaires

Sortir, en France et en Europe, des rails du néolibéralisme

15 Novembre 2016, 09:50am

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Editorial Jean Claude Mailly

Pour toutes celles et ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, la campagne présidentielle a démarré et cela ne donne pas le sentiment qu’elle passionne les foules, confrontées aux problèmes d’emploi, de pouvoir d’achat, de conditions de travail ou inquiètent pour l’avenir du service public républicain.

Entre les débats des primaires d’un côté et tous leurs « à-côtés », les tribulations diverses d’un autre côté, l’heure n’apparaît pas être celle des débats de fond afin de sortir le pays et l’Europe de la crise sociale, économique et démocratique.

Ainsi, alors que l’application du néolibéralisme a déjà montré son inefficacité, on voit poindre ici ou là une accentuation du traitement qui risque de laisser le malade sur le tapis.

On voit aussi poindre, ici ou là, des déclarations intempestives sur le syndicalisme ou le paritarisme, rendus responsables de tous les maux. En fait il s’agit d’un aveu d’impuissance de la part de leurs auteurs, en quête de boucs émissaires au point qu’ils ne semblent même plus avoir la conscience de ce qu’est et doit être la démocratie et le respect des libertés d’association et de négociation. Il est vrai que les périodes récentes, notamment la loi Travail, n’ont pas été – c’est le moins qu’on puisse en dire – synonymes de progrès, de démocratie et de courage vis-à-vis, notamment, des marchés financiers.

Quand on entend par ailleurs le président du Medef, en voyage en Chine, dire que la France est un pays communiste et la Chine un pays libéral, on se dit que tout est possible et qu’il y a effectivement des choses qui ne tournent pas rond.

Il ne manque plus que M. Gattaz publie un petit livre rouge !

Dans cette période alambiquée, il est important de garder son sang-froid, ses repères et ses principes. C’est notamment pourquoi, comme d’habitude, Force Ouvrière ne donnera aucune consigne de vote, directe ou indirecte, au premier comme au second tour de la présidentielle. Ce qui ne nous empêche pas de rappeler nos positions et analyses.

« On ne renverse pas la table » à coups de menton mais en osant traiter des vrais problèmes, ce qui impose de sortir, en France et en Europe, des rails du néolibéralisme.

Keynes, réveille-toi, ils sont devenus fous ! 

 

Voir les commentaires

MOBILISATION DU 8 NOVEMBRE 2016

8 Novembre 2016, 10:51am

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Pour la défense des services publics et privés de SANTE, les conditions de travail, les salaires, l'accès aux soins de qualité pour tous, Rassemblement prévu devant la Préfecture de Bourg en Bresse ce MARDI 8 Novembre de 12h à 14h!

Voir les commentaires

Fichier des Titres électroniques sécurisés (TES) : Danger pour les libertés !

8 Novembre 2016, 10:51am

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Force Ouvrière s’inquiète de la parution, le 30 octobre dernier, d’un décret permettant la création d’une base de données unique potentiellement dangereuse pour les libertés.

Les données personnelles et biométriques de tous les français vont être regroupées dans un fichier unique dénommé « Titres électroniques sécurisés » (TES).

Cette base de données géante rassemblera ainsi des informations contenant la photo numérisée du visage, les empreintes digitales, la couleur des yeux, les adresses physiques et numériques de l’ensemble des français détenteurs d’une carte d’identité ou d’un passeport.

Même si le gouvernement se défend d’une quelconque possibilité, à l’heure actuelle, d’identifier une personne à partir de ses seules données biométriques, il est clair que potentiellement, le danger existe et que techniquement, il sera possible d’aboutir à l’exploitation de ces données à d’autres fins.

Pour FO, étant donné les enjeux en termes de libertés, le projet de création d’un tel fichier aurait mérité, à tout le moins, une étude d’impact et un débat parlementaire.

De plus, il aurait été préférable de privilégier des supports individuels plutôt qu’une base centrale susceptible d’être consultée par de multiples services avec tous les risques de piratage et d’accès indus.

Dans le contexte actuel lié à la menace terroriste, la tentation pourrait être grande de modifier les finalités d’un tel fichier.

Voir les commentaires