Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FOduCPA.over-blog.com

Un été sous la rigueur!

12 Juillet 2013, 11:06am

Publié par Syndicat FO du Centre Psychothérapique de l'Ain

Sans surprise, la crise a jeté une ombre sur les vacances des Français, qui sont un sur deux à ne pas partir sur la période juillet-août. Une baisse par rapport à l’an dernier, selon une étude publiée annuellement par une agence spécialisée.

Le Populaire du Centre
«Moins d’un Français sur deux (48%) a prévu une escapade ou de vraies vacances en juillet-août, où se concentre l’essentiel des congés d’été, soit un peu plus de 30 millions de personnes. L’an dernier, malgré la crise, de nombreux foyers avaient puisé dans leurs réserves pour préserver les sacro-saintes vacances d’été. Aujourd’hui, beaucoup n’arrivent plus à suivre ou souhaitent économiser en prévision d’éventuels coups du sort. Pour les partants, qui resteront à 70% en France, la priorité reste la mer, devant la campagne, la ville et la montagne.»

Var-Matin
Effectivement, ce n’est pas la foule. «Le premier week-end de grandes vacances n’a pas été accompagné d’un grand rush sur l’A8. L’affluence est également modérée sur les grandes lignes ferroviaires. C’est un signe qui ne trompe pas. Le péage de la Barque, rapidement saturé lors des transhumances estivales, n’a pas été aussi chargé que pour un week-end de juillet. Au maximum, les embouteillages à l’approche de la gare de péage d’Aix, en direction de l’Italie, n’ont pas dépassé les trois kilomètres.» D’autant plus que les kilomètres autoroutiers, ça use, ça use les porte-monnaie. Déjà pas bien épais.

Le Télégramme de Brest
«Réservations et visiteurs à la traîne»... Rien de différent sous le soleil breton: «Crise, météo chagrine.... Il ne fallait pas s’attendre à un début de saison estivale en fanfare. Les réservations sont en baisse par rapport à l’an passé. Mais les professionnels s’adaptent à la clientèle de dernière minute. Les professionnels du tourisme sont pragmatiques face à une saison estivale qui ne s’annonce pas brillante en juillet, mais “pas forcément catastrophique”. Le scénario se répète depuis cinq ans, accentué par la crise et une météo maussade. Fondamentalement, les modes de consommation des vacances sont en train de changer: réservations de dernière minute et séjours plus courts sont désormais de mise.» Pour ne pas dire de rigueur.

Le Monde
Et toute l’Europe est logée à la même enseigne: «Signe de la crise qui pèse, à peine plus de la moitié (54%) des Européens prévoient de partir en vacances cet été, ce qui constitue un recul de 4 points par rapport à 2012 et le taux le plus bas depuis 2000, selon le baromètre Ipsos-Europ Assistance publié jeudi 30 mai. Les intentions de départ entre juin et septembre des Européens sondés (Français, Allemands, Britanniques, Italiens, Espagnols, Belges et Autrichiens) ont même chuté de 12 points par rapport à 2011.» Et que dire du baromètre social...

La Nouvelle République
«Dès la fin de la concertation marathon organisée pendant deux jours par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les syndicats les plus opposés à la réforme des retraites ont annoncé vendredi soir une grande journée d’actions, avec grèves et manifestations, le 10 septembre. La CGT et FO, qui avaient déjà indiqué qu’elles allaient mobiliser leurs troupes en septembre, sans donner de date précise, devraient être rejointes par la FSU et Solidaires.» À défaut de plage, beaucoup vont battre le pavé.

Commenter cet article